Voeux du Père Pedro pour l'année 2020

Chers amis,

Lorsqu’on voit le temps passer si vite d’une année à l’autre, on peut se demander : qu’avons-nous fait et qu’allons-nous faire durant celle qui vient pour construire un monde plus juste, solidaire, habillé de joie, d’espérance et de partage ? Le Ciel nous envoie l’invitation d’agir pour le bien des autres et surtout des enfants.

Avec votre aide, nous avons pu agir en faveur des plus pauvres : notre centre d’accueil, toujours plein, vient d’héberger 530 personnes, en majorité des enfants innocents, des femmes abandonnées à cause de l’extrême misère dans laquelle elles ont sombré. Ce sont les amis du monde entier qui prient pour nous et nous donnent la force de faire face à tant de drames humains.

Comment un pays comme Madagascar, après 60 années d’indépendance, peut-il encore vivre une pareille misère ? Cette tragédie, Akamasoa, notre association, tente tous les jours d’y répondre par l’action et un engagement concret. La lutte contre la pauvreté est le sens de notre combat depuis 30 ans. Combien de famille disent : « Nous ne sommes plus pauvres, puisque nous avons un toit, des soins et nos enfants peuvent aller à l’école ». C’est pour cela que je prends le bâton de pèlerin pour témoigner partout de notre combat contre la pauvreté.

A Noël nous célébrons Dieu qui vient visiter notre Terre et note Humanité, moment propice pour nous rappeler que tant de gens vivent avec presque rien et désirent une vie plus digne.

Nous avons eu cette année la visite du Pape, l’ami des pauvres. Il est venu visiter nos villages et la carrière où depuis des années, des centaines de personnes vivent sous la pluie ou en plein soleil, casssant des pierres pour un euro et demi par jour. Nous avons vécu avec joie des moments de communications et de complicités évangéliques.

Vous devinez la joie de chacun d’entendre le Pape dire qu’Akamasoa est un « bijou de charité » et « une Lumière que les pauvres ont su créer dans tout Madagascar et au-delà de ses frontières ». On sentait, on voyait la joie du Pape François d’être au milieu d’un peuple qui a réussi à se mettre debout par le travail, l’éducation, la discipline et la foi ! L’abbé Pierre disait que « seul le partage sauvera le monde ». Nous allons continuer à nous battre pour l’avenir des 15 000enfants scolarisés et pour ces mamans qui nous suppliaient à la rentrée de recevoir quand même leurs enfants dans des classes où il y a déjà 60 élèves…

Pour les 30 ans d’Akamasoa, des milliers d’enfants ont fait un mouvement d’ensemble dansé, très artistique, qui a ébloui toutes les personnes présentes dont le Président de la République qui s’est exclamé : « Cela ne peut se faire qu’ici, parce qu’ici, il y a une discipline ».

Merci à vous tous, chers bienfaiteurs, qui nous permettez de donner un futur meilleur à des milliers de familles dans la plus grande misère. Rien n’est impossible pour celui qui croit et qui aime ! Dieu vous bénisse et vous comble de sa joie en cette année 2020.

Fraternellement
Père PEDRO